Saint-Antoine Saint-Éloi – Plouharnel

Saint Antoine est en Égypte en 251 dans une famille chrétienne aisée, il devient orphelin à dix-huit ans. A l’âge de vingt ans, exalté par les paroles de l’Évangile  » Si vous voulez être parfait, allez, vendez tout ce que vous avez et donnez-en le prix aux pauvres. » Il distribue tous ses biens aux malheureux, puis il part en 285 vivre en ermite dans une grotte à Pispir, en plein désert, imité ensuite par les nombreux anachorètes, religieux qui vivaient dans la solitude, la pauvreté et la chasteté aux alentours des bourgs. Là, à la manière du Christ et comme l’ont représenté de nombreux peintres, il subit toutes les tentations du Diable, mais il y résistera toute sa vie. En 312, saint Antoine s’éloigne davantage pour s’isoler. Il va en Thébaïde, sur le mont Qolzum où se trouve aujourd’hui le monastère saint Antoine, y poursuivant son message de piété et de non-violence.
ICI récit complet de la vie de saint Antoine

Éloi est né à Chaptelat près de Limoges vers 588 de riches parents gallo-romains. Il fut formé à l’art de l’orfèvrerie et témoignât d’une grande habileté dans la fabrication d’émaux ou dans le travail de l’or, en particulier dans la réalisation de commandes royales. Généreux, très intègre, montrant une grande sagesse dans ses jugements, il acquis la confiance du roi. Il fut nommé orfèvre royal. Puis il reçut les charges de contrôleur des mines et métaux, maître des monnaies, et enfin grand argentier du royaume de Clotaire II et de Dagobert Ier
Sa piété était grande, et à la mort de Dagobert, il entra dans le clergé, fut ordonné prêtre, puis évêque de Noyon et Tournai. Face au paganisme de ces régions, son activité d’évangélisation fut grande et difficile. Il mourut en 660.
Plus de détails pas NOMINIS

La chapelle nous accueille par un joli calvaire.
Posée sur sa pelouse, toute proche d’une magnifique et historique fontaine lavoir, cette petite chapelle est véritablement charmante.
Sobre dans ses dimensions, ce sentiment est conforté quand on pénètre à l’intérieur.

Sous le ciel bleu étoilé qui éclaire cette belle rusticité, on peut remarquer un joli autel décoré par de bas reliefs réalisés par le sculpteur sur bois Guy Keraudran. Les bas reliefs d’origine étaient irrécupérables, et cet artiste a pu en sculpter les nouveaux bas reliefs à l’image de ceux d’origine, sur un support fait par M.Le Lamer, avec l’aide du M.Le Lamer, menuisier.
Ces boiseries recouvrent un autel de granit plus ancien.
Au-dessus de l’autel, une toile de 1850 représente saint Antoine priant dans le désert.
Saint Antoine et saint Eloi sont joliment réunis dans le vitrail de l’unique fenêtre.
Sans aucun doute, un monument dont la sérénité mérite votre visite.

Localisation :
47.614752       -3.127633
47°36’52 » N    3°7’38 » O

Association de la Chapelle Saint Antoine Saint Eloi

Présidente d’honneur : Geneviève COLLET
Président : Jean-Noël LE  PIOUFF : 02 97 52 41 22
Vice-Présidents : Michel KERGOSIEN  et Bernard LE RUYET
Secrétaire : Thérèse SHATZ
Secrétaire adjoint : Nathalie GOUPIL
Trésorier : Éliane AUDO
Trésorière adjointe : Marie-Thérèse BOURHIS

Mise à jour 09/2018

 

AUTRES PHOTOS DE LA CHAPELLE,
Les bas reliefs de l’autel, et la superbe
fontaine.