Chapelle Saint Gilles

Selon la légende, Saint Gilles dans sa retraite avait comme seule compagnie une biche qui le nourrissait de son lait. Au cours d’une partie de chasse du roi wisigoth Wamba, la biche, poursuivie par la meute royale, vint se réfugier auprès de son compagnon solitaire. Poursuivant la biche, Wamba découvre saint Gilles blessé au bras par la flèche d’un chasseur. Ému et plein de regrets, Wamba lui offrit la vallée flavienne (à l’embouchure du Rhône) pour y bâtir un monastère, dont seule subsiste la magnifique façade, qui devint le quatrième plus grand site de pèlerinage après Rome, Jérusalem, St Jacques de Compostelle.

Regardez un joli texte exposé dans la chapelle

Voici encore une petite chapelle émouvante par sa simplicité et la sérénité qu’on y ressent. Elle ressemble à l’extérieur à celle de Saint Antoine, toutes deux datant probablement du XVIIème siècle.
A l’intérieur, sous la voûte en demi-cylindre, lambrissée et peinte en bleu, on y trouve un autel dont la face est ornée d’une fresque de l’Agneau Pascal entouré des statues de St Gilles et Ste Apolline, et un tableau intéressant des années 1850 signé Parfait Sobequin, rappelant un épisode de la vie de saint Gilles. Chose étonnante, ce peintre est également l’auteur du tableau de Saint Antoine dans la chapelle voisine.

Informations pratiques

Localisation

47°37’13 » N  3°6’6″O
47.620041   -3.10172

Date du pardon

Le pardon de la chapelle a généralement lieu le dernier dimanche d’août

o

Responsable

Jean-Luc GUEZELLO jlguezello@gmail.com

Images de la chapelle

A la demande du Père Dominique, recteur de Carnac, un paroissien a pris une vidéo de la chapelle. Vous pouvez la visionner ci-dessous.